Tubage cheminée ancienne : Tout savoir sur cet entretien !

Partagez cet article avec vos proches !

Le tubage de cheminée ancienne est une pratique essentielle pour assurer un bon fonctionnement et la sécurité des installations de chauffage. Ce procédé consiste à insérer un conduit, généralement en inox, à l’intérieur de la cheminée existante afin d’améliorer son étanchéité, sa résistance et ses performances énergétiques. Nous allons vous expliquer ce qu’est le tubage, pourquoi il est nécessaire, les différents types de tubage, les normes à respecter et le coût associé.

Qu’est-ce que le tubage de cheminée ancienne ?

Le tubage de cheminée ancienne, également appelé gainage ou chemisage, est une opération qui consiste à installer un tube à l’intérieur du conduit de fumée existant. Ce tube a pour objectif principal de renforcer l’étanchéité du conduit, de prévenir les risques d’incendie et d’en optimiser les performances énergétiques. Le tubage permet également de protéger la maçonnerie contre les agressions chimiques et thermiques liées à la combustion des combustibles (bois, charbon, gaz).

Pourquoi tuber une cheminée ancienne ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le tubage de cheminée ancienne est recommandé :

  • La sécurité : un conduit abîmé ou mal entretenu peut provoquer des fuites de monoxyde de carbone, un gaz toxique et mortel. Le tubage permet de réduire ce risque en améliorant l’étanchéité du conduit.
  • La protection de la maçonnerie : les conduits de cheminée en matériaux poreux (terre cuite, briques) peuvent être dégradés par les produits de combustion et les variations de température. Le tubage protège ces matériaux et prolonge la durée de vie de la cheminée.
  • L’amélioration des performances énergétiques : un conduit mal isolé ou trop large peut entraîner une perte de chaleur importante et un rendement énergétique moindre. Le tubage permet de mieux isoler le conduit et d’optimiser le tirage de la cheminée pour un meilleur rendement.
  • La conformité aux normes : selon la réglementation en vigueur, certaines installations de chauffage doivent obligatoirement être tubées pour respecter les normes de sécurité et d’émission de polluants.

Les différents types de tubage

Il existe plusieurs types de tubage, adaptés à différentes situations :

Le tubage rigide

Le tubage rigide est constitué de tubes en inox, généralement flexibles, qui sont emboîtés les uns dans les autres pour former un conduit continu. Ce type de tubage est recommandé pour les cheminées droites et sans coudes, car il offre une meilleure résistance mécanique et une étanchéité optimale. Le tubage rigide est également plus facile à nettoyer et peut être utilisé avec tous les types de combustibles.

Le tubage flexible

Le tubage flexible est constitué d’un tube en inox, généralement double paroi, qui peut être déroulé et inséré dans le conduit sans nécessiter de raccords. Ce type de tubage est particulièrement adapté aux cheminées présentant des coudes ou des changements de direction, car il épouse la forme du conduit existant. Toutefois, il est moins résistant que le tubage rigide et doit être vérifié régulièrement pour s’assurer qu’il n’est pas endommagé.

Le tubage mixte

Le tubage mixte combine les avantages du tubage rigide et du tubage flexible : il utilise des tubes rigides pour les parties droites du conduit et des tubes flexibles pour les coudes et les changements de direction. Cette solution est idéale pour les cheminées présentant une configuration complexe, car elle permet d’obtenir un conduit parfaitement étanche et résistant tout en s’adaptant à la forme de la cheminée.

Les normes à respecter

Le tubage de cheminée ancienne doit répondre à certaines normes et réglementations pour garantir la sécurité et la performance de l’installation :

  • La norme NF DTU 24.1 (France) ou la norme EN 1856-1 (Europe) définit les exigences techniques et les méthodes de mise en œuvre pour les tubages de cheminée.
  • La norme NF DTU 24.2 (France) ou la norme EN 1859 (Europe) spécifie les caractéristiques des matériaux utilisés pour le tubage (inox, céramique, fonte).
  • Le label CE garantit que les produits de tubage respectent les normes européennes en matière de sécurité, de santé et d’environnement.

Le coût du tubage de cheminée ancienne

Le prix d’un tubage de cheminée ancienne dépend de plusieurs facteurs, tels que la longueur et la complexité du conduit, le type de tubage choisi (rigide, flexible ou mixte) et la qualité des matériaux utilisés (inox simple paroi, inox double paroi, céramique). En moyenne, le coût du tubage varie entre 50 et 200 euros par mètre linéaire, hors pose. La main d’œuvre est généralement facturée entre 500 et 1500 euros selon la difficulté d’accès au conduit et la nécessité éventuelle de réaliser des travaux complémentaires (démolition, maçonnerie).

Partagez cet article avec vos proches !